Les bugnes, spécialités savoyardes pour Mardi Gras

Mardi Gras, en plus de se déguiser, c’est aussi l’occasion de se régaler avec des petits plaisirs sucrés (et gras !).

Pour changer des éternelles crêpes, j’ai eu envie d’essayer une spécialité de la toute proche Savoie : les bugnes, en demandant la recette à une amie « du cru », testée et approuvée par toute la maisonnée, cette recette vous permettra de varier un peu les plaisirs de votre Mardi Gras.

Ingrédients :
250 gr de farine
50 gr de beurre
2 œufs
½ sachet de levure boulangère
Une pincée de sel

Dans une jatte, versez la farine, le sel et le sucre. Mélangez.

Faites un petit puits au centre de votre mélange et mettez-y le beurre ramolli, coupé en morceaux.

Ajoutez les œufs.

Délayez la levure boulangère dans environ ¼ de verre de lait.

Versez la levure délayée sur les œufs.

Mélangez le tout (si vous possédez un robot pâtissier, utilisez le crochet à pétrin).

Laissez gonfler au mieux toute une nuit et au minimum 3 heures.

Une fois que votre pâte a reposé et gonflé, farinez votre plan de travail et déposez-la dessus. Étalez la pâte au rouleau (là encore, farinez régulièrement la pâte a tendance à coller).

Découpez des bandes dans un sens puis l’autre pour obtenir des petits losanges, ou toute autre forme qui vous plaira.

Dans une sauteuse, faites chauffer de l’huile de friture.

Plongez-y vos petits losanges de pâte et laissez-les frire rapidement de chaque côté.

Dès que vos bugnes prennent une jolie couleur dorée, sortez-les et déposez-les sur du papier absorbant.

Saupoudrez-les de sucre glace lorsqu’elles sont encore bien chaudes.

À dégustez tièdes ou froides, les bugnes se conservent très bien et peuvent donc se préparer à l’avance !

The following two tabs change content below.
Approchant à petits pas timides de la quarantaine, elle est la maman d'un petit garçon et du projet Private Famille qui sont nés pratiquement en même temps. Après une vie professionnelle (débordante !) dans le médical puis la propriété intellectuelle, elle profite d'un départ en province pour laisser s'exprimer sa passion pour les arts et son côté touche à tout. Elle se lance dans le théâtre, alimente un blog et publie des nouvelles. Adepte du maternage proximal, elle profite de ses courts moments de répit, entre trois lessives et deux couches radioactives, pour vous livrer ses conseils et son expérience de Maman très documentée pour cause de bébé ayant nécessité un (très) gros manuel de survie en milieu hostile durant les premiers mois de sa vie !"

Articles similaires

2 Commentaires

  1. Catherine Cervoni
    9 février 2015 à 23 h 11 min Répondre

    Pour moi les bugnes étaient une spécialité lyonnaise 😉 comme quoi, il faut que je sorte un peu de ma bulle 😉 En tout cas j’adore ces beignets (à consommer avant l’été). Merci Audrey

    • Christophe
      9 février 2015 à 23 h 35 min Répondre

      Ces spécialités se sont bien rapidement étendues jusqu’à Lyon et même plus loin encore, on les trouve dans certaines régions sous le nom de Merveilles. Ce n’est donc pas une erreur !

Ecrire un commentaire

Code de sécurité Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Lire plus :
Expliquer la naissance aux enfants

C’est en général vers 4/5 ans que les petits s’interrogent...

Fermer